Certains moments sont uniques. Qu’il s’agisse de rencontres enrichissantes, d’épisodes douloureux, tous peuvent être des invitations à grandir et pourquoi pas des opportunités de transformation.

En mars 2006, j’ai accompagné sur ses derniers instants de vie ma maman, Lucie, atteinte d’une maladie neuro dégénérative.
J’ai touché le précieux de pouvoir juste être là, avec elle, avec celle que j’étais à ce moment-là.
Ce vécu partagé m’a emplie de force de vie et a révélé un potentiel insoupçonné…et pourtant accessible à chacun de nous.

J’ai aussi mesuré combien nous pouvions être démunis et combien être aux côtés de l’autre pouvait être inconfortable lorsque les sentiments quels qu’ils soient s’en mêlent.

Cette expérience difficile de vie a en définitive enrichi ma trajectoire personnelle et professionnelle (j’ai longtemps accompagné des personnes en difficulté, suivi des formations, accumulé des savoirs être). Et c’est bien de l’ensemble de mon vécu, de mes observations et ressentis que j’ai pu identifier des clefs et des leviers susceptibles de faciliter la relation (a soi, à l’autre) et sa qualité.

Il y a parfois de belles synchronicités. L’association Vers l’essentiel est née en mars 2016, date anniversaire du départ de ma maman, avec pour ambition de permettre à chacun d’aller vers l’essentiel lorsque la vie est malmenante.

Muriel Bricaud que j’avais rencontrée trois ans plus tôt et dont les qualités tant personnelles que professionnelles m’avaient touchée, m’a rejointe dans cette aventure pour cocréer les concepts de l’atelier “Je me ressource “ et faire évoluer l’association dans sa dynamique.
Rétrospectivement, nous avons constaté que nous avions toutes deux quitté, pour des raisons différentes, nos activités professionnelles au même moment, activité de massage en cabinet libéral pour Muriel et démission d’un poste de direction d’une association familiale pour moi. Et que nos parcours de vie – accompagnement de différents publics dont des personnes en fin de vie, formations diverses et variées sur la prise en compte globale de la personne et la mobilisation de son potentiel – étaient une contribution à faire vivre ce projet.
Muriel Bricaud a choisi de mettre un terme à sa collaboration fin juin 2018. Qu’elle soit sincèrement remerciée d’avoir contribué à poser les fondations emplies d’âme de cette activité riche de sens.